LA LAME DE FOND, NJOMBOR ET LA RÉPUBLIQUE DE NDUMBELAAN

accueil_wade

Par Abdou Ndukur Kacc Ndao

Socio-anthropologue

Rebelote, Njombor est revenu à Dakar. Dans un contexte de manipulations, intoxications, vérités déployées de part et d’autre. L’essentiel est qu’il est la. Je ne suis pas un partisan de Abdoulaye Wade. Mais, lui interdire ou compliquer sa venue relève d’une intolérance et d’une atteinte graves aux libertés d’un sénégalais.

Demander à ce que nos anciens présidents restent en France ou en dehors du pays, sous prétexte qu’ils ne doivent pas gêner leurs successeurs, me parait relever aussi d’une stratégie d’exclusion formelle injustifiée.

Je retiens, sans être exhaustif, deux choses de cette arrivée somme toute triomphale, aux relents d’une véritable marée humaine :

– Abdoulaye Wade reste encore populaire au Sénégal. Il est aussi détesté par des millions de sénégalais qui considèrent qu’il est un fossoyeur de notre économie. Cela relève du factuel. Cette ambivalence est le propre aussi de tout homme politique de la dimension de Njombor. De le dimension humaine, tout court.

A lui seul, il a ébranlé la République ? En deux ans de pouvoir, le Gladiateur, n’a jamais été aussi secoué dans ces certitudes et dans sa sérénité mal feintes.

– Njombor, n’est en réalité pas populaire. Mais, c’est la profonde crise qui secoue notre pays qui est la véritable vedette. La marée humaine qui l’a accueilli est l’expression politique d’une crise profonde qui secoue notre pays. Les sénégalais sont fatigués, au moment où les politiques, nous bassinent avec des milliards qu’ils se partagent, des programmes de développement fantaisistes.

Je crois qu’il faut bien décrypter le sens de cette lame de fonds qui traverse notre société et la profondeur de la crise. Il faut en tenir compte sérieusement, sous peine d’être surpris par des soubresauts qui vont durablement nous emporter. Oiseaux de mauvaise augure ? Du tout!!! Avoir une populations dont plus de 75% sont des jeunes avec plus de 2/3 au chômage, importer 1 million de tonnes de riz par an et considérer que c’est Njombor qui est le problème, c’est prendre les sénégalais pour des demeurés.

Les sénégalais sont simplement déçus d’un pouvoir incompétent, sans vision, enchâssé dans des querelles politiciennes sans intérêts. Njombor n’en est que le catalyseur, sans doute le moins violent, du moins jusqu’à présent.

La véritable violence viendra, lorsque d’autres forces rétrogrades qui s’organisent, se mobiliseront pour capter cet élan profond de dépit vis-à-vis du pouvoir du Gladiateur.

Postuler que Njombor perturbe la République est une vue de l’esprit. C’est la République elle même qui se perturbe au regard de son incapacité à donner des réponses satisfaisantes aux urgences des sénégalais…ou simplement à nous faire rêver. Je crois qu’il faut aller au-delà de Njombor et prendre en considération cette lame de fonds plus subtile, mais plus dangereuse pour la stabilité de notre pays.

Il ne faut pas jouer avec ce feu qui couve, lentement mais surement, dans les entrailles d’un peuple qui a fini de se faire une idée de l’incompétence de ce régime aux abois !!!!

De toutes les milles manières, de tout ceci, le peuple dans sa souveraineté absolue, décidera le moment venu. Sans tambour, ni trompettes.

Je l’espère vivement!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s