LE CRI DU CŒUR D’UNE DOCTORESSE *

comes.2

En prélude aux journées de grève des 2SAU, un témoignage poignant sur le triste d’un jeune médecin, qui poursuit des études de spécialisation médicale.


Je pensais être blindée contre les critiques faites aux médecins, mais apparemment non.
De nos jours, tout le monde et n’importe qui, peut se lever un beau matin, pour déverser sa bile sur les médecins.
La liberté d’expression à bon dos, mais laissez moi vous dire que « la liberté des uns s’arrête là où commence celle des autres ».
Ce qui est aberrant, c’est que ces mêmes personnes si promptes à critiquer ne s’intéressent pas au fond du problème.

Dans quelles conditions est ce que les étudiants en médecine bossent? Entre les fournitures scolaires, les cours à photocopier, le matériel médical à acheter, même la blouse que tu portes est à tes frais, sans compter l’argent du transport pour aller faire les cours et les stages, les parents ne savent plus où donner de la tête!!!
Ne me parlez pas pas des bourses, certes nous ne crachons pas dessus, mais elles sont loin d’être suffisantes.

Et ceci n’est que la partie visible de l’iceberg.
Car après la thèse, ce moment où tu as la tête sur les nuages, ce moment où tes parents sont fiers, mais surtout soulagés, car ils se disent qu’à défaut de prendre soin d’eux, tu pourras au moins voler de tes propres ailes.
OH QUE NENNI !!!

La Fonction publique ne va pas te recruter car il y a une longue longue liste d’attente, entre ceux qui ont soutenu leur thèse il y a longtemps, les contractuels du Ministère qui sont prioritaires, sauf bien sûr si tu as un bras long, car là ça va passer rapidement comme lettre à la poste.
Alors au lieu de chômer, de te tourner les pouces, d’être complètement déconnecté du milieu hospitalier, tu te rues vers la spécialisation.
Et là, Mon Dieu, encore 4 à 5 années voire même 6 années à devoir se taper dans de mauvaises conditions.
Car tu n’es pas salarié, tu n’as aucune source de revenus.
Et pire encore, tu dois débourser des centaines de milliers de francs pour cette spécialisation.
Est ce que le sénégalais lambda est au courant de tout ceci ???
Est ce qu’il a conscience de tous les sacrifices consentis par nos parents pour que nous puissions réaliser nos rêves: être un bon médecin, soulager les patients, leur redonner de l’espoir, sauver des vies ??? Je ne pense pas.

Je peux comprendre le désespoir, l’indignation des populations devant certaines situations, mais il faut savoir raison garder.
Nous n’avons plus de vie sociale, car notre vie à nous se résume à l’hôpital, toujours l’hôpital et encore l’hôpital. Ce dernier est notre demeure, nos collègues et nos patients sont nos familles.
Mais il faut se rendre à l’évidence, car à l’impossible nul n’est tenu.
De nos jours, la médecine sans matériel, sans moyens est tout sauf de la médecine.

comes.3

À QUI LA FAUTE???
Pendant que des privilégiés ( ministres, directeurs de cabinets, directeurs d’institutions, députés ambassadeurs…) sont logés, nourris, blanchis par l’Etat, les « autres » meurent, oui j’ai bien pesé mes mots, ils meurent.
Trouvez vous normal à notre ère où le cancer est devenu un problème de santé publique, qu’il n’existe pas de machine de radiothérapie au Sénégal, en sachant que cette dernière intervient dans le traitement du cancer dans plus de 70% des cas ?
C’est aberrant, honteux, inimaginable, irréel!!!
Des centaines et des centaines de vie sont ainsi sacrifiées à cause de ça.
Pendant ce temps, nos chers « privilégiés » roulent en bolides de luxe aux frais de l’Etat.

À mon humble avis c’est ça le gros nœud du problème.
Au lieu de tirer à boulets rouges sur les médecins, essayez de creuser un peu plus pour trouver la bonne information et la donner au sénégalais lambda. Car nous avons besoin de lui pour changer la donne, en obligeant les gouvernants à faire encore plus d’effort.

De la part d’un médecin fière d’être diplômée de l’UCAD.

(*) le titre est donne par l’administrateur

(tiré de la page FB de COMES Senegal)

comes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s