INVITES

LE PIT-SÉNÉGAL EST PLUS GRAND QUE LE PIT-SÉNÉGAL: L’AUTRE RAPPORT DU CC

 ‘’Le résultat n’est rien sans son Devenir ‘’ une thèse de Hegel que Marx n’a jamais renié

Un résultat n’est rien sans la production de toutes les médiations qui ont conduit à cette situation !

Le résultat est néant si on ne tient pas compte du temps qui l’a fallu pour le produire ; cette partie de l’Histoire qu’on cache, qu’on censure, et dérobe et détache pour nous la faire oublier…

 La marchandise ne dit pas par où elle est passée son histoire réelle (Cf. Tout le Premier livre du Capital avec le Fétichisme de la Marchandise)

Pour être plus concret, prenons le cas de ce bambin :

Un enfant qui répète que « La guerre est mauvaise » …cette assertion a un autre contenu dans la bouche d’un vétéran qui a vu toutes les horreurs de la guerre dont il est acteur

L’assertion du bambin est vide de contenu: il répète seulement ce qu’il a entendu chez les adultes

Alors que le vieux soldat donne un contenu réel en évènements concrets, meublés de souvenirs odieux.

Le Rapport du CC a fait l’effort de produire un document à la hauteur de la Tradition intellectuelle et idéologique du Parti …Ce que nous saluons

Cependant une faiblesse fondamentale traverse de long en large ce document. Du coup son contenu partiel et parcellaire pour ne pas dire la myopie de l’analyse qu’il propose.

Cette faiblesse réside dans un Préjugé de départ et date depuis les CC tenus sur les Législatives 2017 et présidentielles 2019 à savoir « par souci de cohérence nous devons rester dans BBY et soutenir son Candidat ».

Voilà le fil rouge qui traverse tout le Rapport du CC du 30 septembre …

L’ajout de nouveau enjeux (pétrole & foncier) n’est que cache-sexe en plus de l’arbre qui cache la forêt – le bilan qui se tait sur beaucoup d’insuffisances du régime pour les reconnaitre en fin de course, dans la conclusion en tirant des coups de feu en l’air ou des minutions à blanc sur le régime pour terminer sur une note plus consistante et faire ‘’révolutionnaire’’

Mais personne n’est dupe !!!

On connait bien cette stratégie de troubler les eaux pour que cela paraisse plus profond.

Le PIT est plus grand que le PIT !!!

Cette faiblesse théorique du Rapport du CC est là dès le début et hante le Secrétariat : nous sommes dans BBY, les législatives 2017 sont passées par là, maintenant Présidentielles 2019, nous devons soutenir son Candidat ne serait ce que par souci de cohérence et de rationalité avec nous mêmes.

D’abord cette approche est unilatérale et jure avec la méthode dialectique qui unit les termes de la contradiction pour les séparer dans le temps en les inversant l’un dans l’autre pour une synthèse supprimer /conserver /dépassement à un niveau supérieur dans un mouvement qui rappelle celui de la spirale.

Ensuite nous savons tous que le projet nazi des camps d’extermination était parfaitement cohérent et rationnel dans ses moyens et ses fins !!!

Par ailleurs le faux dilemme que pose le rapport entre rester dans BBY ou chercher de nouveaux alliés ou bien rester seul est rigide théoriquement et historiquement inacceptable !!!

Rappelez de la sortie de Dansokho alors Ministre d’Etat: ‘’ LE PAYS EN DANGER’’

Nous étions bien dans BBY et nous étions bien dans le Gouvernement et même dans une position plus élevée et plus responsable !

Dansokho et le Parti ont su toujours garder leur Liberté de critique et de ton!

Le PIT est plus grand que le PIT !!!

La formule de Hegel « Le Résultat n’est rien sans son Devenir » prend toute sa place ! voilà l’Histoire du Parti qu’on nous cache qu’on censure, que l’on interdit de restituer !

En outre, nous avions, à l’époque, défini clairement les forces avec qui s’allier: la Gauche dans la figure de la CDS et mieux avec un Programme minimum : Les conclusions des Assises Nationales et les Recommandations de la CNRI.

Encore une fois « Le Résultat n’est rien sans son Devenir » Marx est hégélien jusqu’au bout des ongles …

Et Lénine confirme cet hégélianisme après s’être confronté avec la lecture de la Grande logique de Hegel en 1915 lecture d’une lecture qu’il rend compte dans Cahiers philosophiques !

Quid de nous au PIT ?

Nous savons tous l’Histoire du Pôle de Gauche, l’ancêtre de la CDS-Cadre unitaire des forces de la Gauche Historique- et les pages glorieuses qu’il a inscrites dans l’avènement de la Première Alternance.

On comprend aisément pourquoi le pouvoir a vite fait d’étouffer dans l’œuf la CDS, lors des Législatives de 2017 malgré la résistance héroïque avec la sortie d’une déclaration de la CDS fustigeant le pouvoir.

Le Rapport ne pipe mot sur la CDS que le Parti a tant peine à mettre en place.

Les Assises Nationales, Le BSS originel et la Mairie de Dakar (en 2009, un acquis des forces démocratiques non du PS !!!) sont liés par le même cordon ombilical de la stratégie de Large Rassemblement que nous portons toujours en y accouplant la CDS (confédération des forces de Gauches/Confédération Démocratique pour le Socialisme)

Là on peut parler de large rassemblement de forces vives pour les changements en maturité !

Aujourd hui, cette ligne de Large Rassemblement est vide de tout contenu de classe et le BBY est un nid de libéraux et socio libéraux issus des flancs du PS et du PDS

Nous avions les Assises Nationales, le BSS et la CDS !!! Pourquoi diantre alors se cramponner et s’enfermer dans un BBY infecté de plus en plus de Transhumants les plus répugnants !!!

Le PIT est plus grand que le PIT !!!

Le Pastef de Sonko comme Gueum sa Boop de Bougane GUEYE Dani n’ont fait que reprendre le cri de détresse et d’alerte de Dansokho et du PARTI « LE PAYS EN DANGER » …Et maintenant ils engrangent du succès auprès des sénégalais !

Cette faiblesse de départ depuis les Législatives de 2017, qui nous arrime a BBY et nous ‘’impose ‘’ son candidat par souci de cohérence poursuit le Secrétariat et l’empêche de voir la totalité et la complexité de  la situation.

Dès le début de l’analyse et jusqu’ à la fin, il faut justifier ce préjugé de départ !!! il n’y a même pas d’analyse sinon une analyse déjà orientée dès le départ pour aboutir à la conclusion que nous allons parrainer le candidat de BBY.

Dans l’Histoire de la philosophie Descartes est la première victime de ce préjugé de départ.

Dans la II Méditation et la phénoménologie du Morceau de cire qui perd toutes ses qualités extérieures, Descartes se précipite dans sa conclusion, lui qui prône le Doute et exige l’évidence de toute vérité.

Kant aussi tombe dans le panneau avec la ‘’Chose en soi’’, ce que lui reproche justement Hegel. Kant lui-même dut avouer limiter la Raison pour faire place à la Croyance.

Tout ceci pour dire après Platon « Mon camarade, il faut faire un Grand détour théorique pour régler tout problème politique »

 Le PIT est plus grand que le PIT !!!

L’ombre de Seydou Cissoko, de Semou Pathé GUEYE et autres Iba Ndiaye Dadji plane sur le Parti

Le PIT est plus grand que le PIT !!!

Le PIT-SENEGAL est le seul parti qui réclame son Marxisme léninisme par conséquent sa position de classes ne doit souffrir d’aucune ambiguïté comme ses principes et normes organisationnelles léninistes de Parti de type nouveau.

Il est étonnant, ahurissant, que dans nos analyses économiques prédominent le lexique de l’Ecole néoclassique que Marx taxe d’économistes vulgaires puisque qu’ils privilégient les concepts technico économiques à la place de rapport socioéconomique …Le Capital est un rapport social comme la propriété.

Marx tient en grande estime les économistes classiques. A. Smith étudie la production; Ricardo analyse la rente à partir des positions de classe entre propriétaires fonciers paysans et ouvriers à travers le prix du blé; Dr. Quesney dénonce le pressure des taxes sur la paysannerie …Marx salue cette démarche scientifique de économistes classiques

Marx n’écrit pas une autre économie politique le Capital a comme sous-titre Critique de l’Economie Politique bourgeoise, de ses catégories et concepts.

Quand nous parlons de croissance économique, d’inflation, d’endettement et d’investissement de budget, nous devant avoir à l’esprit cet aspect des choses.

Le PSE encore moins le PUDC et autres PUMA ne sont même pas à la hauteur de notre Programme minimum !

Réduire et éliminer les écarts entre le mode de vie rural et citadin est un point nodal des objectifs des communistes.

Nous nous battons contre un mode de production, dont les rapports de production – forme de la propriété, à qui appartiennent les moyens de production- constitue la sphère politique et les forces productives constituent les modalités et la base technologique pour assurer les moyens d’existence de la vie matérielle des hommes – voilà la sphère économique qu’il s’agit de distinguer théoriquement sans pouvoir la séparer pratiquement avec celle de la politique.

Le Politique reste central dans tout cela et le moteur de l’Histoire reste la lutte de classe

Marx pointe essentiellement la baisse tendancielle du taux de profit et les inégalités et l’instabilité sociale qu’engendrent les contradictions de ce système, après avoir mis à nu l’extorsion de la Plus-value à partir de la théorie de la valeur.

Tout autre approche est à l’antipode du Marxisme et ouvre des portes à l’économisme que Lénine n’a de cesse dénoncer.

Quant à la paix civile et à la sécurité sous régionale et les tensions internationales, l’Histoire nous enseigne la paix civile entre la noblesse de l’Ancien Régime et la bourgeoisie de robe et la roture dorée qui finit par la Révolution Française de 1789 et la guillotine du Roi Louis XVI …Toutes les Reines et tous les Rois de l’Europe se liguent contre Robespierre pour étouffer la République des sans culottes

Bientôt Napoléon Bonaparte va labourer à coups de canon et sous les tambours beethowoniens toute l’Europe, de l’Espagne a la Russie. Ce fut la Sainte Alliance de Metternich, financée par l’Angleterre de l’époque comme aujourd’hui l’OTAN financée par les USA …Cela conduit à la Grande Guerre de classe de 1914 et la grande Révolution d’Octobre …etc.

Voila la dialectique paix, guerre et révolution ! Voilà le verdict du Tribunal de l’Histoire

Le PIT est plus grand que le PIT !!!

CAMARADE BABA

VOIR EXTRAITS DE LA RÉSOLUTION DU COMITÉ CENTRAL DU P.I.T, CI-APRÈS


PARTI DE L’INDEPENDANCE ET DU TRAVAIL (PIT/Sénégal)
Le Comité́ Central

EXTRAITS DE LA RESOLUTION DE LA 5ième  SESSION DU COMITE CENTRAL SUR L’ELECTION PRESIDENTIELLE DE 2019

Le Comité́ Central du Parti de l’Indépendance et du Travail s’est réuni le dimanche 30 septembre 2018 à l’École Nationale de Développement Sanitaire Social de Dakar (ENDSS).

……………..

Le Comité́ Central, présidé́ par le camarade Samba NDONGO, membre du Bureau Politique et secrétaire du Comité Central, a entendu un important rapport du Bureau Politique présenté́ par le camarade Samba SY Secrétaire Général du Parti, portant sur la situation nationale et les enjeux de l’élection présidentielle du 24 février 2019. Il a aussi écouté́ une adresse du camarade Mansour Sy, Président du Parti.

Le Comité́ Central du PIT Sénégal, considérant l’étape historique que traverse le peuple sénégalais, évaluant les réalisations du Président Macky SALL, Président de la coalition Benno Bokk Yaakaar, examinant particulièrement les défis auxquels le Sénégal fait face, décide de faire du Président Macky Sall le candidat du Parti à l’élection présidentielle de février 2019.

Un choix que le Comité́ Central ne fait pas seulement par souci de cohérence. Il le fait avec la volonté́ assumée de continuer à réduire la fracture sociale et, par des politiques publiques pertinentes, assoir l’équité́ territoriale. Il le fait pour maintenir la cohésion sociale, la stabilité́ politique, la paix civile au Sénégal. Autant d’atouts précieux pour continuer à engranger, en les amplifiant, les incontestables performances économiques et réalisations sociales à l’actif de Benno Bokk Yaakaar.

Le Comité́ Central du PIT, tout en se félicitant que sa ligne de large rassemblement, privilégiant l’intérêt national, se soit aussi durablement imposée avec le Président Macky Sall, engage toutes les structures du Parti à s’investir de leur mieux dans la bataille électorale en cours.

Pour le PIT, parce qu’il s’agit de faire triompher les objectifs de justice sociale, de progrès partagés, de souveraineté́ nationale, de paix civile, il convient de contrer sans concession les égoïsmes, étroitesses et autres plans de carrière s’adossant trop souvent sur des relais occultes. Il s’agit, avec le peuple sénégalais, de continuer à cheminer résolument pour plus d’indépendance nationale, davantage de prospérité́ dans un contexte sous régional, africain et mondial, d’une redoutable complexité́. Le comprendre, agir pour qu’il en soit ainsi, c’est assurément se donner les instruments pour affronter vigoureusement les défis du millénaire que sont l’emploi des jeunes, l’émigration clandestine, l’insécurité́, la dégradation de l’environnement, les guerres économiques imposées.

…………

Fait à Dakar le 30/09/2018

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s