DOCUMENTS

LE CAMP DE LA PANIQUE ET DE LA VIOLENCE LACHE AU GRAND JOUR

YOONU ASKAN WI

RND

 

Mouvement pour l’Autonomie Populaire

 

Rassemblement National Démocratique

DECLARATION COMMUNE

Dans la froideur de la nuit du 23 au 24 janvier 2019, les sbires du pouvoir ont lâché la meute des « tontons macoutes » pour aller vandaliser le siège de PASTEF et de la Coalition Sonko Président. Leur violence lâche et criminelle n’a épargné ni chaises, ni fauteuils, ni tables ; portes et fenêtres, téléviseur, écran plat, ordinateurs et autres équipements saccagés, téléphones portables et argent volés… La gendarmerie a ouvert une enquête, dit-on, mais gageons que cela n’ira guère loin. Qu’en est-il en effet des meurtriers de la responsable des femmes PASTEF de Keur Massar, Mariama Sagna, au soir d’un meeting populaire? Qu’en est-il des agresseurs de la permanence PASTEF de Ziguinchor  à la recherche de lisres de parrainage? Qu’en est-il des agresseurs du siège de Taxawu Senegaal des Khalifistes de Sacré Cœur à Dakar ? A qui le tour demain de la part du donneur d’ordre, pourrait –on valablement se demander? Un Président de la République, hanté par le spectre  d’un second mandat hypothétique et « prêt à y laisser sa vie », nous a promis la milice des « Marrons du feu », et un Ministre de cette même République de brigands a enfoncé le clou en annonçant effrontément et impunément, urbi et orbi, le recrutement de gros bras et autres nervis déguisés en« Unités de vigilance opérationnelle [uvo] » !

En vérité, à quelque 30 jours de l’élection présidentielle au Sénégal, la panique s’est emparée des Tartarin du ‘’wathiathia’’, décuplant à longueur de journée les mensonges de leur campagne médiatique acharnée contre Ousmane Sonko, et déversent à présent leur violence lâche contre son siège, contre la coalition qu’il dirige ainsi que  contre l’ensemble des démocrates et patriotes décidés à débarrasser notre pays du fléau de la dépendance, de la prédation et de la dictature.

LE CAMP DE LA PANIQUE ET DE LA VIOLENCE LACHE SE REVELE AU GRAND JOUR ! 

Yoonu Askan Wi et le RND dénoncent avec la dernière énergie ces comportements fascistes d’un autre âge,  réaffirment leur engagement plus déterminé que jamais au sein de la Coalition Sonko Président, appellent le peuple sénégalais à faire face pour barrer la route aux prédateurs, spoliateurs et apprentis dictateurs, avant qu’il ne soit trop tard. Sous cet éclairage, l’élection présidentielle de février 2019 devra constituer une opportunité à saisir pour inscrire résolument notre pays et notre continent sur la voie de l’alternative de rupture pour la souveraineté nationale et populaire effective, la voie du changement décisif de cap et de perspective.      

Fait à Dakar le 24 janvier 2019

Pour Yoonu Askan Wi                                                                                    Pour le RND

Le Délégué Général                                                           Le Secrétaire Général Honoraire

 Madieye Mbodj,                                                                                         Dialo Diop

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s