BLOG

COMMÉMORATION DU DIXIÈME ANNIVERSAIRE DU BLOG DE NIOXOR TINE


C’est le jeudi 7 mai 2009, donc juste au lendemain des élections locales de 2009 que le blog de Nioxor Tine est né. Il s’agissait simplement, pour l’initiateur, de profiter des opportunités offertes par les nouvelles technologies de l’information et de la communication, pour continuer la bataille d’opinions entre classes sociales et groupes ayant des intérêts socio-politiques divergents voire antagoniques.

  1. JUSTIFICATION

Après la survenue de la deuxième alternance en 2000, la communication politique s’est complexifiée, eu égard au changement de paradigme au niveau de l’arène politique. En effet, il n’était plus possible, pour un Parti-État omnipotent, de se maintenir, ad vitam aeternam au pouvoir, en confisquant régulièrement les suffrages des citoyens au cours de parodies électorales. 

Notre pays, à l’instar de tous les pays africains, subissait également, les répercussions de la chute du mur de Berlin puis de l’effondrement consécutif du camp socialiste et du célèbre discours de La Baule, qui préconisait l’extension de la démocratie libérale aux pays du Sud.   Exit, donc, la vision manichéenne du monde découlant de la guerre froide ! Il fallait désormais perpétuer la domination néocoloniale, en la drapant des oripeaux de liberté au sens libéral, c’est à dire toujours plus d’opulence pour les classes possédantes, misère et privations pour les couches populaires !

La confrontation politique devait – dans la mesure du possible – se faire de manière civilisée, en déployant tout un arsenal de ruses et d’artifices, accompagné d’une communication intelligente basée sur un substrat idéologique cohérent.

C’est ainsi que les forces progressistes se rendirent bientôt compte des limites d’une alternance politique, qui engendrait de nouvelles couches parasitaires et prédatrices liées aux nouvelles forces politiques ayant accédé au pouvoir et laissait intacts les mécanismes d’exploitation à l’œuvre dans nos pays, depuis la période coloniale. Pire, on a assisté au recyclage, par le phénomène de la transhumance, des politiciens défaits en 2000 dans le dispositif politique du nouveau pouvoir libéral. 

C’est ainsi qu’on va observer, en lieu et place de consolidation et d’approfondissement de la Démocratie, des régressions majeures remettant en cause notre héritage démocratique, jusqu’à vouloir procéder à une dévolution monarchique du pouvoir.

Pour remédier à ces dérives graves, les partis de gauche, la société civile et les organisations de défense des droits de l’Homme initièrent la dynamique dite des Assises nationales, qui contribua, de manière décisive, à l’éviction du pouvoir, du président Abdoulaye Wade, avec la survenue, le 25 mars 2012, de la deuxième alternance.

Mais l’espoir fut de courte durée. 

 Alors que tous les membres de la méga-coalition Benno Bokk Yakaar militaient en faveur d’une matérialisation des conclusions des Assises Nationales, le simulacre de projet de réforme constitutionnelle soumis au référendum du 20 mars 2016 occulta les réformes les plus significatives figurant dans les recommandations de la C.N.R.I. Le président Macky Sall, après s’être dédit sur la réduction de son mandat de 7 à 5 ans, opposa une fin de non-recevoir à l’avant-projet de constitution proposé par l’équipe du Pr Amadou Mahtar Mbow.

Depuis lors, la vie politique de notre pays a été caractérisée par des violations graves des normes démocratiques et des principes républicains de la part d’un régime obsédé par la réélection de son candidat aux présidentielles de février 2019. Qu’il s’agisse de restrictions aux droits et libertés fondamentaux, d’embastillement d’adversaires politiques, de tripatouillages de la Constitution et de manipulations du processus électoral, tout dans la démarche du président Macky Sall rappelle le modèle autoritaire senghorien, auquel il va même emprunter la suppression du poste de premier ministre.

Sur le plan économique, on observe un tapage médiatico-folklorique assourdissant autour du Plan Sénégal Émergent et de quelques réalisations plus symboliques que réellement efficientes. L’augmentation du taux de croissance, tant chantée, ne réussit pas encore à améliorer le sort des couches populaires, dont la défiance à l’endroit du pouvoir de Macky Sall est plus forte que jamais.

La pseudo-victoire électorale arrachée par le candidat Macky Sall, lors du dernier scrutin présidentiel, n’est que le résultat d’un hold-up savamment orchestré, qui ne laisse personne dupe.

Après deux alternances politiques dévoyées, les démocrates sincères et les patriotes vertueux de notre pays comprennent de plus en plus les limites de la démocratie exclusivement électorale, qui ne prend pas en compte les droits économiques et sociaux des citoyens issus des couches populaires. Par ailleurs, à la faveur de notre nouveau statut de pays pétrolier et gazier, notre État bénéficie d’une grande bienveillance de la part des puissances occidentales, qui ferment les yeux sur les bavures anti-démocratiques de nos dirigeants politiques. C’est ainsi que même les dispositifs formels de la démocratie libérale sont vidés de tout contenu par une Sainte Alliance regroupant des forces libérales, socio-démocrates, qui a choisi de perpétuer la domination néocoloniale, devant les atermoiements de gauchistes égarés. 

C’est ainsi que par des mécanismes comme la transhumance, l’instrumentalisation des institutions, cette alliance trans-parti, s’appuyant sur les forces les plus rétrogrades de notre société, est en train de jeter les bases d’une autocratie électorale à la togolaise (ou à la gabonaise).

Lutter pour la restauration, la consolidation et l’approfondissement du processus démocratique créera de meilleures conditions pour une gouvernance réellement vertueuse et une compétition politique plus équitable, dans l’intérêt exclusif des masses laborieuses.

C’est à cela, que le blog de Nioxor TINE veut œuvrer, de concert avec tous les patriotes de notre pays.

Enfin, le blog de Nioxor Tine étant animé par un professionnel de la Santé, se prononce également sur les questions de politique sanitaire.

  • ANIMATEURS Dr Mohamed Lamine Ly Mme Lika Sidibé Dr Cheikh Atab Badji Dr Dialo Diop

Contact: leelamine@nioxor.com 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s