PRÉSENTATION DU PROJET SANCOMBAO

PRÉSENTATION DU PROJET SANCOMBAO
Projet communautaire de protection des couches vulnérables

Situé à Grand-Mbao, à la cité Baye Niasse, le cabinet Sancombao est une structure médicale, qui a débuté ses activités depuis le 07 janvier 2020. Il a pour vocation d’assurer des services complets et accessibles de médecine familiale et communautaire, pour tous âges.

Sa philosophie, reposant sur la triade SANTÉ – COMMUNAUTÉ – BANLIEUE a fait émerger l’idée de projet communautaire, une sorte d’expérience de médecine privée « communautaire ». 

Il s’agit de changer de paradigmes, en matière de médecine privée, actuellement tournée presqu’exclusivement vers l’aspect curatif, peu soucieuse d’efficience thérapeutique et de mettre davantage l’accent sur la prévention et la promotion.

Le projet s’intéresse à la banlieue dakaroise regroupant les départements de Guédiawaye, Pikine, Keur Massar et Rufisque, qui s’étend sur 86% de la superficie de la Région de Dakar et contient 63,4% de sa population.

Ces dernières décennies, la banlieue dakaroise, a été le théâtre de mutations sociales diverses et contradictoires, induisant une demande croissante en soins. Un autre défi est constitué par le déficit de protection sociale caractérisé par la sous-exploitation des innombrables opportunités de coopération de la CMU avec le secteur privé.

Notre projet va permettre aux ménages et individus, surtout ceux qui n’ont pas de protection sociale, d’accéder plus facilement aux soins de santé de qualité, grâce à un système de forfaits. 

Il ciblera prioritairement les couches vulnérables (enfants de moins de deux ans, femmes enceintes, personnes âgées et autres personnes socialement vulnérables), en mettant l’accent sur les stratégies promotionnelles et préventives moins coûteuses. Ainsi, chez les séniors, le dépistage précoce et la prise en charge efficiente des maladies non transmissibles permettront d’assurer leur suivi optimal et à un moindre coût. En outre, la surveillance prénatale et le monitoring de la santé infantile, permettront au couple mère-enfant de surmonter les nombreuses épreuves, qui jalonnent les 1000 premiers jours de la vie de l’enfant, y compris son séjour intra-utérin.

La première phase du projet consistera à la mise en place de programmes de suivi des couches vulnérables et d’un système de tarification forfaitaire et ne nécessitera donc pas de financement extérieur.

Nous visons à terme à améliorer la continuité des soins avec des relais communautaires et des visites à domicile et l’organisation de réseaux de soins de proximité et vertueux.

%d blogueurs aiment cette page :