SENEGAL: PÉTITION CONTRE LES APE

APE_no

Le Sénégal a accepté de signer les Accords de partenariat économique (APE) avec l’Union européenne, selon le président Macky Sall et son ministre de l’Economie et des Finances.

Mais ces Accords sont un véritable marché de dupes, proposé aux pays africains, car ils visent à leur imposer le « libre-échange ». Or, la CEDEAO et l’Union européenne sont deux entités séparées par un fossé infranchissable, sur le plan économique et financier.

En effet, il faut retenir que l’Union européenne est :

  • la première puissance économique du monde, avec un produit intérieur brut (PIB) de plus de 23% du PIB mondial en 2014
  • la première puissance commerciale, avec plus de 16% du commerce mondial
  • la première puissance agricole, incarnée par la politique agriculture commune (PAC)

A l’opposé, la CEDEAO :

Est classée au 20e rang mondial, avec un PIB de 674,3 milliards de dollars en 2013, soit environ 4% de celui de l’UE

11 des 15 pays membres sont classés comme « pays les moins avancés » (PMA), c’est-à-dire parmi les plus « pauvres » du monde.

Comment peut-on alors imaginer possible le « libre-échange » entre l’UE et la CEDEAO ?

En vérité, les conséquences de la mise en œuvre des APE seront dévastatricespour le Sénégal et les autres membres de la CEDEAO

Leur agriculture sera noyée par les exportations européennes. Avec comme conséquences la ruine de millions de paysans et de producteurs agricoles, la fin des politiques de souveraineté alimentaire et l’accentuation de la dépendance alimentaire

Leur secteur industriel sera anéanti, incapable de soutenir la concurrence de multinationales ayant de puissants moyens financiers et logistiques. D’autant plus que les entreprises européennes bénéficieront du statut de « traitement national », leur permettant d’être traitées sur le même pied d’égalité que les entreprises africaines !

Il y aura une véritable hypothèque sur leur industrialisation à long terme

Les pertes considérables que subiront les budgets des Etats, par suite de la baisse drastique des recettes douanières, les rendront encore plus dépendants « d‘aides budgétaires », entraînant ainsi la perte du peu de souveraineté qui leur reste.

Si le géant nigériana refusé de signer, c’est pour épargner à ses paysans, industriels et citoyens le sort peu enviable que leur réservent les APE

Au Sénégal, pour éviter un tel sort à nos paysans, entreprises et citoyens, il faut s’opposer à la ratification et à la mise en œuvre des APE !

Nous appelons les partis politiques, leurs représentants à l’Assemblée nationale, les membres des mouvements sociaux, des organisations de la société civile, les citoyennes et citoyens de tout bord, à signer cette pétition pour dire avec force : NON AUX APE !

Liste des premiers signataires :

  1. Demba Moussa Dembélé, économiste, président d’ARCADE
  2. Ndongo Samba Sylla, économiste, chercheur à la Fondation Rosa Luxemburg
  3. Honorable Cheikhou Oumar Sy, député à Assemblée nationale
  4. Honorable Thierno Bocoum, député à l’Assemblée nationale
  5. Honorable Haoua Dia Thiam, députée à l’Assemblée nationale
  6. Pierre Sané, ancien sous-directeur de l’UNESCO, président de « Imagine Africa Institute »
  7. Babacar Diop « Buuba », Université Cheikh Anta Diop
  8. Dialo Diop, Secrétaire général du RND
  9. Amacodou Diouf, président du CONGAD, président de AHDIS
  10. Elimane Haby Kane, président de LEGS Africa
  11. Bruno Sonko, chercheur à la Fondation Rosa Luxemburg
  12. Fadel Barro, Coordonnateur de « Yen a marre »
  13. Boubacar Boris Diop, écricain
  14. Makhily Gassama, ancien ministre de la Culture, écrivain
  15. Mamadou Mbodji, Coordonnateur du M23
  16. Amadou Doudou Sarr, membre du bureau du M23
  17. Alassane Guissé, Délégué général de Yooni Askanwi
  18. Seydi Ababacar Ndiaye, Secrétaire général du SAES, UCAD
  19. Idrissa BA, enseignant-chercheur, UCAD
  20. Felwine Sarr, économiste, écrivain, UGB
  21. Coumba Ndoffène Diouf, UCAD
  22. Amadou Kanouté, Directeur exécutif de CICODEV-Afrique
  23. Lamine Diop, statistien-économiste, ancien directeur de la Statistique
  24. Thierno Dop, CESTI, UCAD
  25. Chérif Salif Sy, économiste, ancien Conseiller du président de la République
  26. Cheikh Kassé, enseignant-chercheur, UCAD
  27. Mouhamadou Tidiane Kassé, journaliste, éditeur, consultant média et formateur
  28. Elimane Pouye, Secrétaire général du Syndicat autonome des agents des Impôts et Domaines, DGID
  29. Abdou Salam Fall, sociologue, UCAD
  30. Cheikh Diop, Secrétaire général de la CNTS/FC
  31. Mouhamadou Lamine Fall, Secrétaire général adjoint de la CNTS
  32. Amadou Diaouné, Secrétaire général du SUDES
  33. Ousmane Sonko, Président de PASTEF-LES PATRIOTES
  34. Madièye Mbodj, porte-parole national de Yooni Askanwi
  35. Ousseynou Ndiaye, membre de la direction de Yooni Askanwi
  36. Moctar Fofana Niang, CNP/50
  37. Babacar Sokhna, CNP/50
  38. Alla Kane, Inspecteur principal des Impôts à la retraite
  39. Mandiaye Gaye, Chroniqueur
  40. Mamadou Mignane Diouf, Secrétaire du Forum social sénégalais
  41. Hélène Rama Niang Diagne, Présidente de FECSDA
  42. Yéro Dé, ancien député, ancien ministre
  43. Amadou Tidiane Wone, ancien ministre, écrivain
  44. Professeur Abdou Salam Sall, ancien Recteur de l’UCAD
  45. Professeur Babaly Sall, Enseignant-chercheur, UGB
  46. Babacar Fall, FASTEF, UCAD
  47. Alpha Amadou SY, Philosophe/Ecrivain
  48. Malick Noël Seck, Secrétaire général du Front national pour le salut public
  49. Guy Marius Sagna, Coordonnateur de la Coalition « NON AUX APE »
  50. AliouSané, membre de la Coalition « NON AUX APE »
  51. Mouhamed Bara LO, membre de la Coalition « NON AUX APE »
  52. Cheikh Guèye, Chargé de Prospective et Stratégie, Enda Tiers Monde
  53. Cheikh Tidiane Dièye, Directeur exécutif ENDA-CACID
  54. Docteur Boly Diop, Secrétaire général du Syndicat autonome des médecins du Sénégal (SAMES)
  55. Aziz SalmoneFall, président du Groupe pour la libération de l’Afrique (GRILA), Montréal, Canada
  56. HuloGuillabert, présidente de « Diasporas Noires Editions », écrivaine
  57. Mamadou Bamba Ndiaye, ancien député à l’Assemblée nationale
  58. Jean-Louis Corréa, ancien Rapporteur de Commission des Assises nationales, Consultant
  59. Mor Faye, Enseignant-chercheur, UGB
  60. Amadou Boly Kane, Enseignant-chercheur, UCAD
  61. YéroSylla , Secrétaire Exécutif, SAFEFOD
  62. Seydi Ababacar DIENG, FASEG, UCAD
  63. Ibrahima DIOUF, Economiste, Larem, UCAD
  64. Abdou Sané, ancien député, Conseiller départemental de Ziguinchor, UCS
  65. Saliou Ndiaye, CNCR
  66. Diéry Gaye, CNCR
  67. Ababacar Gaye Fall, Consultant en Education
  68. Daouda Diop, Formateur en Genre, Leadership et Développement
  69. Diagne Fodé Roland, porte-parole du Comité des Sans Papiers 59, France
  70. Amadou Elimane Kane, écrivain
  71. Mansour Ndiaye, Secrétaire général de « Dolel Yaakar »
  72. Famara Ibrahima Cissé, président de l’ACSIF
  73. Mohamed Lamine Ly, médecin
  74. Rokhaya Daba FALL, CEO Governing African Development, ancien fonctionnaire international
  75. Pape Kanté, avocat à Montréal, Canada
  76. Alioune Ndiaye, spécialiste en Relations internationales
  77. YamarSamb, avocat au Barreau de Paris.
  78. Bosse Ndoye, écrivain, Montréal, Canada
  79. Djiby Diagne, éducateur, Montréal, Canada
  80. Omar Gueye, Pharmacien industriel, Montréal, Canada
  81. Khadim Ndiaye, Philosophe, Montréal
  82. Aminata Thior, Ingénieur télécoms, journaliste-blogueuse, France
  83. AmidouDiao, MBA, Gestionnaire, Trois-Rivières, Québec, Canada
  84. Talibo Sylla, écrivain, France