LA COSAS ORGANISE UN PANEL SUR LA MÉDECINE TRADITIONNELLE

La Coalition Nationale pour la Santé et l’Action Sociale (COSAS), organise un panel de dialogue, d’information et de partage sur le rôle et la place de la médecine traditionnelle parmi les enjeux sanitaires.

Cette rencontre prévue ce mercredi 13 septembre 2017 à partir de 15 heures au Centre ouest-africain de recherches (CROA/WARC), sis à Fann-Résidence, a pour objectif de discuter de la problématique de la médecine traditionnelle au Sénégal en identifiant les forces, les faiblesses, les menaces et les opportunités de la médecine traditionnelle et de proposer des solutions pratiques et applicables.

Des professionnels de la Santé et de l’Action sociale, des praticiens de la médecine traditionnelle, des acteurs de la société civile, des agents du Ministère de la Santé et de l’Action sociale, des universitaires, des responsables d’ONG, d’associations de consommateurs, des professionnels de la communication et les membres de la COSAS réfléchiront ensemble sur ce que la médecine traditionnelle peut apporter dans la mise en œuvre des stratégies et politiques de santé.

Selon l’OMS, la médecine traditionnelle représente la première source de soins de santé pour environ 80% de la population dans les pays en voie de développement.

Le Sénégal, signataire de toutes les résolutions sur la médecine traditionnelle, est confronté à de nombreux défis notamment la mise en place d’un cadre juridique pour l’exercice et la pratique de la médecine traditionnelle, la faiblesse de la collaboration entre praticiens de la médecine conventionnelle et ceux de la médecine traditionnelle, la publicité tapageuse et trompeuse, la prolifération du charlatanisme, l’absence de documentation des bonnes pratiques, l’insuffisance des données sur l’innocuité, l’efficacité et la qualité des produits issus de la médecine traditionnelle.

Tout ceci pour dire que la médecine traditionnelle est aujourd’hui sujet d’actualité dans notre pays. En effet, le processus de réglementation de la médecine traditionnelle enclenché depuis deux décennies, est dans sa phase de finalisation. Toutefois, le Projet de Loi qui vient d’être adopté par le Conseil de Ministre, fait l’objet de questionnements et de controverses, certains professionnels de la santé allant même jusqu’à exiger son retrait pur et simple du circuit administratif.

Ce panel va marquer le démarrage officiel des activités publiques de la COSAS qui est une association à but non lucratif, qui ambitionne de renforcer l’approche multisectorielle en impliquant tous les acteurs intervenant sur les problématiques sanitaires. Elle cherche, à travers cette collaboration, à influer positivement sur les déterminants sociaux de la Santé.

 

Fait à Dakar, le 06 septembre 2017

PROJET DE MANIFESTE DE LA COALITION NATIONALE POUR LA SANTE ET L’ACTION SOCIALE

coalition_images1-001

La Coalition Nationale pour la Santé et l’Action Sociale (Coalition pour la Santé) se veut un cadre citoyen d’évaluation de l’ensemble des politiques publiques ayant une incidence sur l’état sanitaire des populations.

Elle se veut une force de propositions et de contrepropositions, apolitique, autonome, laïque, ouverte et inclusive.

PROMOUVOIR UNE VISION HOLISTIQUE DE LA SANTE

La Coalition pour la Santé adoptera une vision holistique avec une approche sociale de la santé, prenant en compte les déterminants sociaux de la santé. Elle incitera les autorités gouvernementales à privilégier l’approche préventive et promotionnelle en santé, en s’inspirant des principes d’Alma-Ata et à favoriser l’accessibilité aux services sociaux de base.

La Coalition pour la Santé va promouvoir la multisectorialité, en soutenant toutes les interventions portant sur les déterminants sociaux que sont l’alimentation, le niveau de revenu des usagers et leur statut social, les réseaux de soutien social, l’environnement, l’éducation et l’alphabétisation, l’emploi et les conditions de travail, le développement de la petite enfance, l’addiction, le transport, le stress, l’exclusion sociale …

ŒUVRER A UN LARGE RASSEMBLEMENT DES ACTEURS AUTOUR DE LA SANTE

La Coalition pour la Santé ambitionne de travailler de concert avec la société civile en général, et plus spécifiquement, les associations de consommateurs, les syndicats, les travailleurs sociaux, les diplômés de sciences sociales et toutes les personnes-ressources pour favoriser l’émergence d’espaces de dialogue et de concertation sur le système sanitaire national.

MATERIALISER LE DROIT A LA SANTE POUR CHAQUE CITOYEN

La Coalition pour la Santé s’attachera, autant que faire se peut, à matérialiser l’article 8 de la Constitution sénégalaise, qui garantit à tout citoyen le droit à la Santé. Pour ce faire, elle misera, en premier lieu, sur le secteur public avec un rôle d’appoint dévolu à la médecine privée.

La Coalition pour la Santé aidera à corriger les insuffisances notoires, non seulement en rapport avec les autorisations d’exercer dans le privé, mais aussi par l’intrusion de comportements mercantilistes au sein des structures publiques.

Elle cherchera à permettre à l’Etat sénégalais et aux différents acteurs à avoir des outils pour mieux répondre aux besoins de santé des populations.

JOUER LE RÔLE DE SENTINELLE DU SYSTEME SANITAIRE

La Coalition pour la Santé jouera le rôle d’observatoire du système sociosanitaire.

Elle s’impliquera dans l’évaluation des performances du système sanitaire avec ses propres mécanismes de suivi-évaluation.

Elle aura une fonction d’alerte et de veille sur la gouvernance sanitaire. Elle s’investira pour la promotion de normes de transparence, d’équité et de liberté au sein des structures sanitaires.

SE FONDER SUR UNE METHODOLOGIE RIGOUREUSE

La Coalition pour la Santé, regroupant des acteurs provenant d’horizons divers, cherche à trouver des consensus, sur la base de synthèses tirées de la diversité des opinions des acteurs.

Elle se propose de participer à une évaluation continue de notre système sanitaire en se fondant sur des données factuelles et scientifiques.

SENSIBILISER, COMMUNIQUER, EDUQUER

La Coalition pour la Santé soutiendra les activités de sensibilisation pour la Santé (communication pour le changement de comportement, communication pour le développement ou C4D) sur des questions comme la mortalité maternelle, la malnutrition, les mutilations génitales féminines, la dépigmentation artificielle, les bouillons alimentaires…).

Elle impulsera la participation communautaire et plaidera pour l’accroissement des capacités d’intervention des élus sur les questions sociosanitaires, à tous les niveaux.

REVALORISER LE DEVELOPPEMENT SOCIAL

La Coalition pour la Santé travaillera pour la revalorisation du développement social, confronté à de sérieuses difficultés, depuis plusieurs décennies.

Elle appuiera tous les efforts pour relever le niveau de protection sociale des populations sénégalaises, en vue d’améliorer la disponibilité et à l’accessibilité des soins pour toutes les couches sociales à tous les niveaux.

La Coalition pour la Santé va œuvrer pour une amélioration de la couverture sanitaire universelle avec un soutien au mouvement mutualiste, un meilleur ciblage des bénéficiaires et le respect des modalités de remboursement des initiatives de gratuité.

PROMOUVOIR LA QUALITE DES SOINS

La Coalition pour la Santé veillera à la qualité des soins, ce qui suppose la responsabilisation du patient, dont le bien-être devra être au cœur du processus de prise en charge sociosanitaire.

Elle réfléchira sur des politiques incitatives, pour permettre aux zones les plus reculées d’avoir accès à des soins de qualité.

La Coalition pour la Santé va aider à la mise en place d’un processus de mise aux normes des structures sanitaires sur le plan des plateaux techniques et à l’élaboration d’une carte sanitaire cohérente répondant aux impératifs de la prévention mais aussi de la médecine curative, sans oublier le pré-hospitalier et les soins à domicile.

La Coalition pour la Santé s’investira pour mieux prendre en compte les questions éthiques, améliorer l’accueil et l’humanisation de nos structures sanitaires

Elle exigera qu’une priorité absolue soit accordée aux soins d’urgence.

La Coalition travaillera pour le développement des services de dépistage. Elle militera également pour la garantie de la continuité de la prise en charge des patients souffrant d’affections chroniques, à soins coûteux,

Elle développera une collaboration renforcée avec les associations de patients (ASSAD, PVVIH, drépanocytaires, patients souffrant de cancers…)

Elle œuvrera pour le renforcement de la place des génériques dans la politique du médicament.

L’amélioration de la qualité des soins aura comme corollaire la révision des curricula de base et le développement d’une culture de la formation continue et de l’évaluation de nos pratiques professionnelles.

white1-001

DISCOURS D’OUVERTURE DE L’ATELIER DE CONSENSUS DE LA COALITION NATIONALE POUR LA SANTE ET L’ACTION SOCIALE.

coalition_images15-001

DISCOURS D’OUVERTURE DE L’ATELIER DE CONSENSUS DE LA COALITION NATIONALE POUR LA SANTE ET L’ACTION SOCIALE.

LE SAMEDI 24 SEPTEMBRE 2016 A L’ENDSS

———————————————-

  • Mme la Conseillère Technique de madame le Ministre de la Santé et de l’Action Sociale
  • Monsieur le Représentant du Représentant de l’OMS au Sénégal
  • Honorables Députés
  • Mmes et Messieurs les représentants des collectivités locales
  • Chers invités
  • Mesdames et Messieurs

Tous les membres du Comité d’initiative de la Coalition pour la Santé et l’Action Sociale (COSAS) vous disent merci d’être venus ce jour et vous disent bienvenue.

coalition_images2-001

Mme la Conseillère Technique de madame le Ministre, votre présence, en ce jour, témoigne de votre intérêt pour la Coalition et traduit également la disponibilité dont vous avez fait montre, Mme le Ministre et vous à notre endroit.

En effet, lors de la visite de courtoisie que les représentants du comité d’initiative ont rendue à l’équipe du cabinet du Ministère de la Santé, et qui s’est transformée en séance de travail, vous les conseillers, le Directeur de la Prévention, celui du SNEIPS ainsi que Mr le Directeur de cabinet, vous êtes déjà projetés vers l’avenir, en nous proposant la tenue régulière de réunions avec vous, pour discuter des questions d’intérêt commun. Cela traduit déjà une convergence de vues sur la démarche, l’approche que nous comptons adopter pour mener à bien notre mission.

Soyez en remercié et nous espérons pouvoir trouver les mêmes dispositions auprès des autorités, des autres institutions et des personnes ressources que nous serons amenés à rencontrer dans le cadre de la quête de solutions pour l’amélioration de la santé et du bien-être des populations. Car notre action va au-delà du Ministère de la Santé et de l’Action Sociale et s’étend à tous les départements ministériels qui ont en charge un programme ou un projet ayant  une incidence sanitaire.

Monsieur le Représentant de l’OMS,

Nous avons tenus à vous avoir à côtés, en ce jour symbolique, car nous avons conscience du rôle important que jouent tous ces partenaires techniques et financiers, dans la mise en œuvre des politiques et programmes de santé et d’action sociale dans notre pays. Voilà pourquoi, nous avons pensé vous impliquer, dès maintenant, dans le processus d’élaboration de notre feuille de route, avec l’espoir de pouvoir nous retrouver aussi souvent que cela s’avèrera nécessaire. Transmettez donc nos remerciements à Monsieur Représentant de l’OMS et à tous les partenaires techniques et financiers.

Nous tenons également à remercier le Pr Daouda Faye Directeur de cette prestigieuse école, l’ENDSS, qui a accepté de mettre gracieusement à notre disposition les locaux dans lesquels nous nous trouvons actuellement, signant son engagement à nos côtés pour le triomphe de la cause que nous défendons.

coalition_images4-001Mesdames Messieurs, lieu ne pouvait être plus symbolique pour le lancement de notre projet que ce creuset du savoir, de la formation paramédicale, qui a produit des générations d’agents qui ont représenté et qui représentent des maillons importants de notre système de santé. Nos hommages à ce personnel de santé et à tous les corps de métier qui œuvrent tous les jours pour le bien-être des populations souvent dans des conditions difficiles.

Mais cette santé n’est pas l’affaire des seuls professionnels de la santé comme le dirait l’autre « c’est une chose trop sérieuse pour la laisser seulement aux médecins ». En effet la santé, pour reprendre la définition de l’OMS cet état de complet bien-être physique, mental et social, ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité. C’est la résultante de l’influence de plusieurs déterminants sociaux qui doivent nous amener à ausculter aussi, et disons même avant, ce qui se passe hors du secteur médical. C’est cette complexité du concept de santé, qui rend compte des difficultés dans la mise en œuvre des politiques et programmes dans ce domaine.

Face à ce défi, il faut forcément avoir une approche intégrée dans la prise en charge des questions de santé, décloisonner les champs d’intervention des différents acteurs, fédérer les efforts pour optimiser les résultats. Voilà pourquoi nous sommes fixés comme objectifs de :

  • renforcer le dialogue et la concertation entre les différents acteurs,
  • œuvrer pour le renforcement du secteur public avec un rôle d’appoint dévolu au secteur privé,
  • promouvoir une vision holistique et une approche sociale de la santé,
  • privilégier l’approche préventive et promotionnelle dans la mise en œuvre de la politique de santé et d’action sociale,
  • jouer le rôle d’observatoire du système socio-sanitaire,
  • contribuer à l’amélioration de la qualité des soins,
  • promouvoir l’éthique et les bonnes pratiques.

coalition_images6-001Mesdames messieurs, la coalition n’est pas un syndicat et ne va pas se substituer à des organisations de cette nature pour prendre en charge des revendications corporatistes.

La coalition n’est pas non plus un regroupement d’individus décidés à en découdre avec le Ministère de la Santé et au-delà avec le gouvernement pour résoudre des questions de santé. Ce n’est pas non plus une association de médecins, de pharmaciens ou d’agents de santé qui ne s’occupent que de pathologies de soins ou de structures hospitalières.

Ce n’est pas une coalition de plus, car jusque-là par rapport à l’existant et à notre connaissance il y a des coalitions qui mènent le plaidoyer pour des secteurs ou des thèmes précis de santé.

Le Comité d’initiative qui a porté le projet jusque-là, se référant au concept de la santé tel que présenté tantôt, vous invite à en faire une association de personnes-ressources de toutes les catégories socioprofessionnelles possibles qui, pour toutes les interventions qu’elles auront à mener pour des questions de santé, vont mettre en avant la réflexion scientifique et la quête de données factuelles pour aider à la recherche de solutions avec tous les acteurs de la santé. L’expertise de ses membres, venant d’horizons divers, sera mise à contribution pour aider les autorités gouvernementales à intégrer effectivement les principes de multi et intersectorialité, équité et de genre dans les programmes et politiques de développement ayant une incidence sur la santé des populations.   Soucieux de la préservation d’un environnement de travail paisible et favorable au bon fonctionnement du système de santé, nous pensons faire régulièrement une analyse de ses composantes pour alerter, aider à la prise de décisions appropriées.

Nous pensons à ce niveau qu’il y a beaucoup de chantiers dans le domaine de la gouvernance et de l’éthique, de la formation et la mise à disposition de ressources humaines de qualité, du financement de la santé et surtout des soins de qualité.

Enfin lorsque nous pensons santé des populations nous pensons surtout à la santé communautaire, où il faut le dire beaucoup de progrès importants ont été observés dans notre pays, mais nous voulons en faire un baromètre de nos politiques de santé afin d’optimiser davantage les succès et aider à l’atteinte des Objectifs de Développement Durable.

Les tâches sont multiples et les domaines d’interventions vastes, mais si nous nous arrêtons là, d’aucuns nous diront : vous ne parlez pas de l’Action Sociale ?  Bien sûr que nous en parlons ! Car elle ne peut être dissociée des interventions et stratégies de nos programmes de santé, car qui dit équité, dit accès aux soins et aux services des groupes les plus fragiles. Mais il faut mettre l’accent sur cet aspect pour aider ces derniers à mieux vivre, à acquérir ou à préserver leur autonomie et à s’adapter au milieu social environnant.  Bref il y a beaucoup d’autres points qui pourraient nous intéresser et que nous aurons à développer ensemble dans les jours à venir.

Ce jour est avant tout un moment de prise de contact et de partage de cette vision, que le comité d’initiative, fidèle à sa ligne de conduite d’une démarche inclusive, vous soumet pour avis à travers un manifeste.  Il s’agira de le partager, de s’en approprier et l’élargir.  Ainsi nous pensons qu’après avoir fait ensemble le tour des idéaux de la coalition, dans le cadre d’une discussion franche, nous trouverons des points de convergence dans la mission, les objectifs et la méthode de travail. Alors nous serons assez armés pour préparer la prochaine assemblée constitutive de notre association.

Merci de votre attention !

coalition_images8-001

                           Le coordonnateur du comité d’initiative

                                    Pr Boubacar Camara

ATELIER PREPARATOIRE A LA MISE SUR PIED DE LA COALITION POUR LA SANTE ET L’ACTION SOCIALE

atelier_coalition

Le samedi 24 septembre 2016, s’est tenue à l’ENDSS, la cérémonie de lancement – non pas de la Coalition – mais du processus devant mener à l’Assemblée Générale Constitutive de la Coalition Nationale de la Santé et de l’Action sociale.

Étaient présents près d’une cinquantaine de personnalités et/ou de représentants d’organisations ou de réseaux, notamment: les syndicats tels que le SAS, le SDT/3S et le syndicat des professionnels de l’Action sociale, des universitaires, des professionnels de la Santé publique dont des médecins-chefs de région, l’association des femmes médecins, celle des femmes universitaires et l’association de lutte contre la dépigmentation artificielle ainsi que les femmes de la Médina, des badjenou gox, des tradithérapeutes, des sociologues, des associations de consommateurs, le groupe OASIS…etc.

La rencontre a été présidée par Dr Seynabou Diakhaté BA, au nom de madame le Ministre de la Santé et de l’Action Sociale.

Après le discours introductif du coordonnateur Pr Boubacar Camara, il revenait au Dr Mohamed LY, rapporteur, de faire une présentation de la Coalition. Ensuite, les débats ont été ouverts sur le projet de manifeste introduit par Dr Amadou. Beaucoup de critiques constructives ont été formulées.

Ce qu’il faut retenir cependant, c’est que les participants étaient unanimes à reconnaître la pertinence de la Coalition et semblent se l’être appropriés. C’est pourquoi, il est prévu d’envoyer les projets de statuts et de règlement intérieur à tous et de tenir des réunions mensuelles préparatoires de l’assemblée générale constitutive prévue pour Janvier 2017.

Des prières ont été dites à la mémoire du Pr Ibrahima Wone, figure marquante de la Santé Publique et enseignant émérite et pour le prompt rétablissement des malades, particulièrement ceux, dont les parents n’ont pu se joindre à la réunion.

PS: Après la fin de la réunion, nous avons été informés du décès du fils de l’honorable député Mame Mbayame Dione BA, à laquelle nous présentons nos condoléances attristées.

QUELQUES IMAGES DE LA RÉUNION SUR FACEBOOK.

 https://web.facebook.com/GROUPE.RP2S/photos/?tab=album&album_id=1304576499561996

NOTE D’INFORMATION SUR LA MISE EN PLACE D’UNE COALITION POUR LA SANTE PUBLIQUE

Coalition

Health Coalition

Un groupe de professionnels de la Santé et de l’Action sociale, en association avec des chercheurs en santé et sciences sociales, des acteurs communautaires et des organisations de la société civile a initié un processus devant aboutir, en septembre prochain, à la mise sur pied d’une Coalition pour la Santé et l’Action sociale.

Cette coalition se veut un cadre citoyen d’évaluation des politiques publiques de santé et d’action sociale Elle sera apolitique, laïque, ouverte et inclusive et devra constituer un facteur d’émergence d’espaces de dialogue et de concertation sur le système sanitaire national.

Un diagnostic de notre système socio-sanitaire a donné les résultats suivants :

  • son approche est trop verticale, et il a également une orientation trop curative (les professionnels de la santé courent derrière la maladie),
  • il fonctionne selon une logique mercantiliste, car le secteur privé est trop puissant et impose sa logique à l’ensemble du système,
  • sa gestion n’est pas vertueuse encore moins sobre.
  • enfin, la qualité des soins laisse à désirer

Partant de ce diagnostic, nous nous sommes fixés les objectifs suivants

  1. Promotion d’une approche sociale de la santé, en gardant une vision holistique intégrant les déterminants sociaux de la Santé ;
  2. Prédominance du secteur public avec un rôle d’appoint dévolu à la médecine privée.
  3. Rôle d’observatoire du système socio-sanitaire
  4. Amélioration de la qualité des soins,

Pour mener à bien les objectifs qu’elle s’est assignés, la Coalition entend jeter les bases d’un partenariat fécond avec les associations de consommateurs, les syndicats, les travailleurs sociaux, les diplômés de sciences sociales et toutes les personnes-ressources.

(Pour plus d’informations, voir la présentation ci-dessous)

UNE COALITION DE LA SANTE, POUR QUOI FAIRE