Étiquette : macky sall

LA VALSE DU PARRAIN

À mesure qu’approche la date fatidique du 24 février 2019, les citoyens sénégalais les plus lucides se rendent compte, que le régime de Macky Sall est en train d’organiser sa “reconduction automatique” en lieu et place d’élections démocratiques. On comprend alors mieux le wango de Deni Mali Gueye […]

 PRÉSIDENTIELLES 2019: DOUTES MULTIPLES 

Par Bassirou S. NDIAYE Six ans de règne, de combines et de complots, ont écrémé, décrédibilisé ou étêté partisans et adversaires du Gladiateur, spolié la nation de richesses multiples, matérielles et morales. L’éventualité d’un recours au clan de l’Empereur comme alternative, gagne de plus en plus de terrain, […]

KHALIFA SALL, UN RIVAL ENCOMBRANT !

Le procès qui va s’ouvrir le 14 Décembre 2017 contre l’honorable député-maire Khalifa Ababacar Sall, dépasse de loin sa personne et remet en question l’avenir du modèle démocratique sénégalais. En fait, il ne constitue que la suite logique d’une gouvernance prétendument sobre et vertueuse, mais qui dès le […]

MACKY, LE MONARQUE DE LA RÉPUBLIQUE

« Il est facile pour un chef d’État sénégalais d’avoir l’administration et la justice sous sa botte » L’éditorialiste de SenePlus, Boubacar Boris Diop a accordé à Seneweb une interview que nous publions dans son intégralité ci-dessous. Benno : 125 députés; Wattù : 19; Mànkoo : 7; Pur : 3 et 1 député pour chacune […]

UN SI LONG MANDAT…

C’est ce dimanche 26 février 2017, qu’aurait dû se tenir le premier tour de l’élection présidentielle mettant fin au mandat ayant débuté en 2012. C’est ainsi que candidat à sa propre succession, le Président aurait actuellement dû être, dans l’expectative anxieuse d’un verdict populaire imprévisible. Ce n’est malheureusement […]

LA TRAGÉDIE DU GÉNÉRAL

Par B. S. NDIAYE Avec le philosophe Jean Paul Sartre, Hugo a tué Hoederer, le dirigeant aux « mains sales, … plongées dans le sang et dans la merde, jusqu’aux coudes ». On pourrait penser que Hoederer a presque fatalement accepté de subir la mort physique décidée par ses camarades […]